in

Micro-station : quand installer une pompe de relevage chez soi

De nombreuses personnes ont recours à la micro-station. C’est un dispositif qui est facile à utiliser pour traiter les eaux souillées convenablement sans que l’environnement soit menacé. Toutefois, vous pourrez avoir besoin d’installer une pompe de relevage à ses côtés pour qu’elle accomplisse bien sa mission. Plus de détails sur ce fait dans les prochaines lignes de ce brief. Lisez plutôt ! 

La micro-station : pourquoi l’avoir chez soi ?

Vous devez inéluctablement installer une micro-station quand votre habitation n’est pas reliée au réseau de collecte des eaux domestiques de votre ville. C’est elle qui purifiera les eaux usées, les nettoiera avant de les rejeter dans la nature. Plus précisément, elle se charge du prétraitement et du traitement des eaux chargées (eaux brutes) et des eaux usées (eaux de cuisine, de salle de bains, etc.). En plus de cela, elle procède à la clarification des eaux. En l’utilisant, votre maison sera bien assainie. 

Elle rejettera les effluents dans la nature. Il faut noter que pour prétraiter, traiter ou pour la clarification des eaux usées ou celles chargées, le présent dispositif n’utilise aucun produit chimique. Ce sont des bactéries aérobies qui se chargent de consommer les matières polluantes qui s’y retrouvent. Ces dernières ne sont pas dangereuses pour l’environnement. Elles ont plutôt un effet positif sur la biosphère. Installer la micro-station chez soi est donc un geste écologique. 

Toutefois, la micro-station n’arrive pas toujours à bien assurer ses fonctions. Dans ce cas, vous aurez besoin d’une pompe de relevage pour remonter les différentes eaux dont mention vient d’être faite. Vous trouverez différentes pompes pouvant jouer ce rôle sur le marché, cliquez ici pour découvrir la marque Calpeda. Ci-dessous, les véritables raisons d’utiliser un tel dispositif et les critères pour bien le choisir. 

Pourquoi utiliser une pompe de relevage ?

La pompe de relevage est un dispositif mécanique pouvant participer au bon fonctionnement de votre micro-station. L’utiliser, c’est s’assurer de respecter les normes concernant l’assainissement des eaux usées. Elle facilite l’évacuation des eaux souillées lorsqu’elles n’arrivent pas à trouver leur chemin après avoir pris par la micro-station. 

Lire aussi:  Installation d'une cuisine équipée : quels avantages ?

En effet, il peut arriver que la pente naturelle de votre terrain ne favorise pas l’évacuation des eaux usées. Dans ce cas, utiliser une pompe de relevage s’avère nécessaire. Dans le même ordre d’idées, vous en aurez besoin lorsque votre station de traitement individuel se situe plus en hauteur que votre maison. 

C’est également le cas si le rejet des eaux traitées s’effectue à un point au-dessus de l’exutoire. En grosso modo, vous en aurez besoin lorsque les eaux domestiques ne s’évacuent pas facilement après leur passage dans le dispositif d’assainissement. Cela dit, elle vous remontera et évacuera tout volume d’eau qui se trouverait trop en contrebas. 

La pompe de relevage vous aidera à relever deux types d’eau. Il s’agit des eaux chargées et des eaux usées. La pompe de relevage pourra donc sauver votre système d’assainissement lorsque ces liquides ne peuvent plus circuler sous l’action de votre micro-station. Mais, quels critères devez-vous prendre en compte pour choisir votre pompe de relevage ? 

Le choix de la pompe de relevage

Pour choisir votre pompe de relevage, vous devez tenir compte d’un certain nombre de critères. En effet, sur le marché, vous verrez de nombreux modèles. Au risque de vous retrouver dans l’embarras de choix, tenez juste compte des critères qui suivent pour bien faire votre sélection. 

Faire le choix en tenant compte de la nature de la pente

La nature de la pente à remonter vous aidera énormément dans votre choix. Ici, vous devez tenir précisément compte de son positionnement. Si votre pente se situe entre votre habitation et votre micro-station, il est préférable d’utiliser la pompe pour eaux chargées. A contrario, si cette dernière se trouve après la micro-station, l’idéal est d’opter pour une pompe de relevage pour les eaux qui sont un peu plus claires que les eaux chargées. 

La granulométrie 

Le choix de la pompe de relevage devra être aussi axé sur la granulométrie des eaux que vous voudrez relever. Ainsi, vous connaîtrez la taille des déchets qui vont transiter par votre pompe hydraulique sans qu’il se produise un colmatage. 

Pour pomper les eaux brutes ou eaux chargées, vous aurez besoin d’une pompe de relevage dilacératrice. Elle fait partie des plus puissantes. Vous en aurez besoin, car ces eaux provenant des toilettes contiennent plus de déchets solides. Vous y retrouverez principalement des papiers et certaines matières solides. Pour ce qui est de leur granulométrie, elle est de 50 mm. L’appareil va se charger de les broyer convenablement avant de les envoyer dans votre micro-station. Ainsi, le risque de colmatage est significativement réduit. 

Lire aussi:  Nettoyer sa toiture : ce qu'il faut savoir

Les eaux provenant de la cuisine et de la salle de bains contiennent moins de déchets. La taille des impuretés que vous y retrouverez n’est jamais supérieure à 20 mm. L’idéal est que la pompe soit placée en sortie de votre dispositif. Vous pouvez donc adapter à votre micro-station une pompe de relevage des eaux usées.  

La puissance de la pompe de relevage

Il faudra aussi tenir compte de la puissance de la pompe de relevage. L’idéal serait de demander aux vendeurs la réelle hauteur à laquelle l’appareil peut remonter l’eau. En effet, il peut arriver que des pompes de relevage de 1100 watts ne relèvent l’eau que jusqu’à 3 mètres, alors que, dans le même temps, d’autres appareils de la même puissance sont capables de la remonter jusqu’à 10 mètres. C’est pour cela que vous ne devez pas tenir uniquement compte de la puissance de l’appareil. Vous devez aussi prendre en compte le débit. 

Le débit de la pompe de relevage 

En ce qui concerne le débit, il permet de connaître la capacité du dispositif à remonter les eaux souillées. Il s’exprime ici en mètre cube par heure (m3/h). C’est au débit que vous reconnaîtrez la véritable capacité de votre appareil. Lorsque vous voudrez le choisir, laissez toujours une marge de 10 % au minimum. De cette façon, vous êtes sûr que votre appareil pourra remonter véritablement les eaux impures jusqu’à la hauteur que vous souhaitez. 

La hauteur manométrique

Il est question ici de la hauteur maximale à laquelle la pompe de relevage peut refouler les eaux souillées. Le choix devra être bien précis. Dans le cas d’espace, vous donnerez aussi une marge. La hauteur manométrique doit être toujours supérieure à la hauteur à laquelle se trouve votre station de traitement individuel. Ainsi, vous êtes sûr que l’eau pourra bien arriver au point de rejet. Il faut dire que le prix du dispositif va varier en fonction de ces critères qui viennent d’être présentés. 

Comment installer la pompe de relevage ?

La pompe de relevage est dotée d’un moteur. En outre, elle est équipée de tuyaux de canalisation. Sur le marché, vous verrez des modèles qui sont intégrés dans la micro-station. Si vous optez pour un tel modèle, laissez simplement un professionnel se charger de l’installation. Il la fera lorsqu’il voudra installer la micro-station chez vous. Dans le cas d’espèce, le dispositif n’est pas intégré à votre station individuelle d’épuration, voici comment vous procéderez pour l’installer. 

Des techniques pour installer sa pompe de relevage lorsqu’elle n’est pas intégrée à la micro-station 

Avant de commencer les travaux, il est important que vous obteniez l’autorisation du Service Public d’Assainissement Non Collectif de votre localité. Il faut noter que la pompe de relevage est toujours mise dans une station de relevage. Dans ladite station, vous verrez une cuve de stockage, une commande de régulation et ladite pompe. La puissance de la pompe doit être toujours supérieure à la capacité de stockage de la présente cuve. 

Lire aussi:  Choisissez l'appareil de levage qui vous convient !

Mettez la cuve dans le trou sur un amas de sable. Si vous avez préféré la cuve en plastique à la cuve en béton, faites tout pour qu’aucun objet tranchant ne la transperce. Faites en sorte qu’elle soit placée solidement au sol. Au niveau de chacune de ses entrées, vous devrez mettre un raccord PVC. Les colliers métalliques vous simplifieront la tâche ici. Après cela, le coude d’évacuation doit être branché sur son socle. Ici, vous devez vérifier que les joints restent bien stables. À présent, il faudra insérer le tuyau en PVC dans le raccord. Veillez ici à ce que tout soit bien étanche. 

Pour éviter que la pompe ne se désamorce, prenez soin de bien fixer les clapets sur la canalisation de sortie du dispositif. À présent, vous pouvez insérer la pompe de relevage dans la station en toute quiétude. Pour bien la maintenir à l’intérieur de la station, fixez-la convenablement. 

Il est aussi important d’y installer une alarme. De cette façon, vous serez alerté si le volume d’eau usée dans la cuve dépasse la norme ou si un problème se trouve au niveau de l’électricité. Par ailleurs, pour le bon fonctionnement de l’ensemble, daignez installer la ventilation dans votre cuve en béton ou en plastique. 

Après cela, faites couler de l’eau pendant quelques minutes pour vérifier qu’il n’existe pas de fuite d’eau. Si c’est le cas, fermez la station de relevage à l’aide de son couvercle. Il ne vous reste qu’à brancher la pompe de relevage pour votre micro-station. Il est important de notifier que si vous ne vous sentez pas capable de l’installer vous-même, faites juste appel à un spécialiste. Ainsi, vous serez sûr que cela ne va pas lâcher après que vous avez fermé la station de relevage. 

Written by Lucas PASSEL

Rédacteur - Bricoleur, je vous emmène dans mon univers peinture, bricolage et jardinage