Gabriel paysagiste : « Ne plantez jamais cet arbre près de votre maison au risque de… »

Forcemat » Jardin - Extérieur » Gabriel paysagiste : “Ne plantez jamais cet arbre près de votre maison au risque de…”

Lors des chaudes journées d'été, il est agréable de se reposer sous l'ombre d'un arbre que nous avons planté dans notre jardin. Cependant, certaines espèces d'arbres ne sont pas recommandées à proximité d'une habitation. En effet, leurs racines envahissantes ou leurs caractéristiques spécifiques peuvent causer des problèmes à long terme. Il est donc essentiel de bien s'informer avant de choisir l'arbre qui prendra place dans votre espace vert.

Le saule pleureur : Un géant aux racines envahissantes

En plus de prendre beaucoup d'espace en surface, le saule pleureur présente également un important système racinaire pouvant s'étendre sur plus de 25 mètres dans le sol. Comme cela a été souligné, ces racines peuvent déformer les dallages et les allées de votre jardin et fragiliser les fondations de votre maison. Il est donc préférable de ne pas planter de saule pleureur à proximité de votre habitation.

Les acacias et bouleaux : Des racines problématiques

Tout comme le saule pleureur, les acacias et les bouleaux possèdent un réseau racinaire très étendu qui peut endommager les fondations de votre maison. De plus, leur bois est fragile et peut facilement casser sous la pression du vent.

Quelques arbres présentant des particularités dérangeantes

  • Le marronnier d'Inde : En plus d'avoir un houppier très large, cet arbre possède également un bois fragilisé par de multiples moisissures. Cela rend son entretien assez compliqué et peut augmenter les risques de casse.
  • Le poirier de Chine : Si l'idée de planter un poirier de Chine dans votre jardin vous séduit, réfléchissez-y à deux fois. En effet, lors de sa floraison, cet arbre émet une odeur désagréable qui peut incommoder autant vous que vos voisins.
  • L'aulne : Malgré ses jolies feuilles imposantes, il est déconseillé de planter un aulne près de chez soi. Son réseau racinaire dense empiète sur la croissance des plantes, du gazon et de la végétation environnante.
  • Le prunus cerisier : Certes connu pour ses belles fleurs colorées au printemps, le prunus cerisier n'est pas recommandé à proximité d'une maison en raison de son expansion rapide et incontrôlable.

Le chêne : Un véritable titan

Bien que ce grand arbre procure de l'ombre en été, il peut soulever les fondations d'une maison s'il est planté trop près. Comme expliqué précédemment, les racines du chêne peuvent infiltrer les joints et obstruer les canalisations. De plus, il nécessite un espace de croissance important pour s'épanouir.

D’autres arbres allergisants ou envahissants

En plus du platane, dont la production importante de pollen peut être insupportable pour les personnes allergiques, d'autres espèces sont à éviter près de votre domicile si vous souffrez de ce type d'inconvénients. C'est le cas notamment pour le frêne, le charme, le cyprès, l'olivier et le noisetier. Par ailleurs, l'érable argenté possède des racines profondes pouvant endommager les systèmes d'eau et l'asphalte alentour.

Le magnolia : Un arbre au bois dur

Le magnolia est un arbre délicat avec une belle floraison. Néanmoins, son bois dur peut causer des dommages aux murs ou même au toit de votre maison si les branches viennent à tomber. Il est donc conseillé de planter cet arbre à une distance suffisante de votre habitation.

En conclusion, bien qu'il soit tentant de planter différents types d'arbres dans votre jardin pour profiter de leur ombre et leurs floraisons, il est primordial de prendre en considération l'espace nécessaire pour leur croissance ainsi que les conséquences de leurs racines sur les fondations de votre maison. Optez pour des espèces adaptées à vos besoins et à celles de votre entourage afin de créer un environnement harmonieux et sans désagréments.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Restons en contact !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.

Rejoignez la communauté Forcemat sur Facebook

À lire également

Laisser un commentaire