in

Choisir son disjoncteur différentiel.

Au sein d’une maison, la sécurité électrique est maintenu grâce notamment au disjoncteur général et le différentiel. Dans cet article, nous allons voir si le disjoncteur différentiel est obligatoire et comment le choisir.

Les trois principaux types de disjoncteurs.

L’emplacement des disjoncteurs à différents endroits d’une installation électrique intérieure est réglementé par la norme NF C 15-100 relative à l’implantation et à la réalisation des installations électriques. Chaque type de disjoncteur a une fonction et un emplacement distincts au sein d’un ouvrage électrique, voici les différentes informations pour en savoir plus sur les disjoncteurs différentiels Bricorama.

  • le disjoncteur général est également appelé disjoncteur de branchement ou disjoncteur d’abonné. Il est situé entre le compteur électrique et le tableau, son but est de préserver l’ensemble de l’installation des surtensions ainsi que des courants de fuite importants. Le calibre de l’appareil, c’est-à-dire le seuil à partir duquel il coupe le courant afin de protéger l’installation, est déterminé par la puissance actuelle du compteur de l’abonné. Si le seuil de puissance est atteint, ou s’il y a une fuite de courant, le disjoncteur coupe immédiatement l’alimentation électrique.
  • le disjoncteur différentiel. Il est situé dans le tableau électrique en amont d’un circuit, ou d’un ensemble de circuits le disjoncteur différentiel remplit la même fonction que le disjoncteur standard mais à un niveau différent. Il permet de couper l’alimentation électrique en cas de surtension dans une partie particulière du circuit. La sensibilité de son différentiel est plus précise que celle du disjoncteur standard ce qui lui permet de reconnaître et de couper le courant en cas de fuites mineures afin de minimiser les risques d’électrocution ou d’électrisation.
  • Le disjoncteur divisionnaire ou modulaire est souvent appelé simplement disjoncteur. En outre, s’il est situé à l’intérieur du tableau électrique, toujours après le disjoncteur différentiel, le disjoncteur divisionnaire est en mesure de protéger chaque circuit de manière isolée contre le risque de surintensité (surcharge ou court-circuit). Contrairement au disjoncteur en charge ainsi qu’au disjoncteur différentiel, le disjoncteur divisionnaire ne peut pas détecter le potentiel des différences causées par les fuites de courant. Par conséquent, il ne protège pas directement les personnes.
Lire aussi:  Incroyable Promo : Nettoyer facilement votre maison avec le Nettoyeur de sol Silvercrest de chez Lidl

Quel est le disjoncteur différentiel le mieux adapté à mon habitation ?

Un disjoncteur différentiel, s’ajoute au disjoncteur standard qui fait partie des circuits électriques d’une habitation. Tous deux sont situés dans le tableau électrique. Les disjoncteurs sont situés en début de rangée d’un tableau électrique. Il est situé en amont des disjoncteurs divisionnaires, dont la fonction est de préserver les biens de l’habitation des dangers potentiels du courant électrique.

Dans une habitation de moins de 100 mètres carrés, il est nécessaire d’installer un disjoncteur pour les circuits différentiels. Pour les habitations de plus de 100 mètres carrés, il faut installer trois disjoncteurs différentiels.

Un disjoncteur différentiel se distingue également par la « protection magnétothermique » qui est exprimée en Ampères (A). Cette dernière est déterminée en fonction du circuit électrique qui est alimenté soit 10A ou 16A pour convenir aux circuits d’éclairage 16A ou 20A pour le circuit des prises électriques.

Written by Marc LEDOUX

Rédacteur web passionné de bricolage, de décoration et de peinture, je vous livre les dernières actualités en vous partageant mes dernières créations