Solutions de technologies énergétiques vertes pour l’amélioration de l’habitat
Entre le chauffage et la climatisation de votre maison, le carburant de votre voiture et l’arrosage de votre pelouse, les coûts énergétiques sont l’une des dépenses les plus importantes auxquelles beaucoup d’entre nous sont confrontés sur une base mensuelle et annuelle.

Heureusement, il existe de nombreux moyens de réduire à la fois votre empreinte carbone et vos coûts énergétiques récurrents. Nombre d’entre elles sont des techniques simples et de bon sens qui ne nécessitent pas de changements majeurs, de construction, d’installation ou de dépenses initiales. En fait, il existe de nombreuses façons d’économiser l’énergie à la maison et de réduire la consommation et les coûts énergétiques de votre maison jusqu’à 2 000 euros par an sans trop d’efforts. Vous pouvez même réduire considérablement le coût des trajets domicile-travail sans acheter une nouvelle voiture à faible consommation de carburant.

Mais pour certains, ces petits changements peuvent ne pas produire les économies de coûts souhaitées à long terme. D’autres ne sont tout simplement pas satisfaits de la réduction de leur empreinte carbone qui résulte de petits changements dans leur mode de vie. Si vous êtes à la recherche de technologies vertes majeures qui peuvent vous aider à économiser de l’argent tout en préservant l’environnement, consultez les dix nouvelles technologies suivantes. La mise en place d’une ou de toutes ces méthodes peut être la clé qui vous permettra de réduire vos coûts énergétiques et votre impact écologique au niveau le plus bas possible.

Les dix principales technologies vertes pour votre maison

  1. Installer des panneaux solaires
    Les panneaux solaires, ou cellules photovoltaïques, sont l’un des meilleurs moyens de réduire la pollution et de diminuer vos dépenses en électricité. Le coût moyen d’installation des panneaux solaires typiques est d’environ 15 000 à 20 000 euros, avant les crédits d’impôt pour l’énergie verte, les remises et les incitations, qui vous aident à récupérer une grande partie de la dépense initiale.
  1. Installer un chauffe-eau solaire
    Installer un chauffe-eau solaire. Il n’est pas toujours nécessaire d’installer une installation solaire complète pour bénéficier de certains des avantages de la technologie solaire. L’installation d’un chauffe-eau solaire peut être un excellent moyen de réduire les coûts énergétiques à un coût initial bien moindre. Les coûts associés à l’installation d’un chauffe-eau solaire sont en fait récupérés beaucoup plus rapidement que les coûts associés à la technologie photovoltaïque pour la production d’électricité. Cela est dû à l’efficacité accrue des systèmes de chauffe-eau solaires, ainsi qu’à leur coût réduit par rapport à la grande installation solaire nécessaire pour alimenter une maison.

Coût initial : Environ 2 000 à 4 000 euros
Délai de récupération des dépenses initiales : 2 ans (en moyenne)

  1. Installer un générateur éolien
    Lorsque vous pensez aux éoliennes, la première chose qui vous vient à l’esprit est probablement les énormes parcs d’éoliennes que l’on trouve au large et dans les plaines balayées par les vents . Mais saviez-vous qu’il est possible d’acheter des versions plus petites de ces énormes générateurs d’électricité ?

Les coûts d’un générateur éolien domestique varient considérablement. Certains ont construit leurs propres éoliennes avec des pièces de rechange disponibles dans leur magasin local. D’autres ont acheté des kits ou payé une installation professionnelle pour compléter l’énergie achetée sur leur réseau électrique local.

La capacité de production d’énergie d’un générateur éolien domestique varie environ autant que la dépense initiale. De nombreux générateurs en kit ne produisent qu’une puissance suffisante pour couvrir 10 à 15 % des coûts énergétiques de votre maison. D’autres éoliennes, plus coûteuses, peuvent coûter jusqu’à 30 000 euros à l’achat et à l’installation, mais peuvent couvrir près de 90 % des besoins énergétiques de votre maison.

Coût initial : Varie largement
Le temps de récupérer les dépenses initiales : Dépend du type de système et de la capacité de production d’énergie

  1. Installer un système de collecte des eaux de pluie
    Les systèmes de collecte des eaux de pluie sont des systèmes mécaniques extrêmement simples qui se connectent à un système de gouttières ou à un autre réseau de collecte d’eau sur le toit et qui stockent l’eau de pluie dans un baril ou une citerne pour une utilisation ultérieure non potable (comme l’arrosage des plantes, la chasse d’eau des toilettes et l’irrigation). Ces systèmes sont extrêmement peu coûteux, à condition que vous achetiez et assembliez vous-même l’équipement de collecte des eaux de pluie. Si vous payez un entrepreneur pour installer le système de collecte des eaux de pluie, cela peut vous coûter plusieurs centaines d’euros .

Coût initial : Variable en fonction du type et de l’installation – généralement 40 euros et plus
Le temps de récupérer les dépenses initiales : Dépend du type de système, de la dépense initiale et du degré d’utilisation

  1. Remplacez votre système de chauffage et climatisation
    Le chauffage et la climatisation des maisons coûtent généralement aux propriétaires un énorme 43% de leur consommation d’énergie annuelle.

Le fonctionnement et la maintenance d’un système de chauffage, de ventilation et de climatisation typique de plus de 10 ans coûtent environ 30 % de plus par an qu’un système de chauffage, de ventilation et de climatisation de modèle actuel. La majorité des foyers payant environ 1 000 euros par an en frais de chauffage et de climatisation, les anciens systèmes peuvent rapidement vous coûter beaucoup plus cher qu’un modèle actuel.

Coût initial : Environ 4 000 euros .
Temps nécessaire pour récupérer la dépense initiale : Environ 7 ans.

  1. Isoler votre maison. Environ 10 % de la consommation d’énergie des ménages, soit environ 200 dollars par an, est due à la perte d’énergie due à une mauvaise isolation. En tant que projet de bricolage ou projet pour votre entrepreneur local, vous obtiendrez un excellent retour sur investissement en isolant votre maison pour éviter les fuites d’énergie.

Coût initial : Environ 2 500 à 5 000 euros (estimation de l’entrepreneur)
Délai de récupération des dépenses initiales : 12,5 à 25 ans en moyenne.

  1. Investir dans des fenêtres à double vitrage
    Tout comme une mauvaise isolation, les fuites d’énergie dues à un vitrage simple ou à des fenêtres mal scellées contribuent largement aux pertes d’énergie annuelles. En fait, 25 % des coûts annuels de chauffage et de refroidissement peuvent être attribués à l’installation de fenêtres à faible rendement énergétique ou à simple vitrage.

Les fenêtres à double vitrage ne sont pas bon marché, et équiper toute votre maison de nouvelles fenêtres à double vitrage aura un certain coût car il s’agit d’un projet de rénovation assez important. Le coût par fenêtre est estimé à environ 600 euros , mais si l’on considère que le remplacement de toutes les fenêtres de votre maison par des fenêtres à double vitrage pourrait vous faire économiser jusqu’à 500 euros par an, vous verrez certainement combien les fenêtres à double vitrage peuvent être un investissement solide.

Vous pouvez également acheter un kit d’isolation pour fenêtres qui permet essentiellement de sceller les fenêtres avec un film plastique (par exemple, le kit d’isolation pour 5 fenêtres intérieures de 3M pour 15 euros chacune). Cette solution coûte nettement moins cher que les fenêtres à double vitrage, mais est évidemment beaucoup moins durable.

Coût initial : Environ 600 euros par fenêtre (environ 6 000 euros pour une maison à 10 fenêtres)
Le temps de récupérer les dépenses initiales : Environ 12 ans

  1. Installer un moniteur d’énergie
    L’une des choses les plus simples que vous puissiez faire pour réduire la consommation d’énergie dans la maison est d’installer un moniteur d’énergie. Les moniteurs d’énergie domestique sont faciles à utiliser et peu coûteux, et vous permettent de voir une présentation minute par minute de votre consommation d’énergie. Ces appareils fonctionnent en se branchant sur le câble d’alimentation qui arrive chez vous et en transmettant un signal sans fil à un écran qui affiche précisément la quantité d’énergie consommée. Des études menées dans les îles britanniques ont montré que les ménages équipés de moniteurs d’énergie économisaient entre 10 et 15 % par an grâce à la mise en place de ce dispositif simple et peu coûteux.

Coût initial : Entre 20 et 150 euros
Le temps de récupérer les dépenses initiales : Environ 6 mois

  1. Acheter des appareils Energy Star
    Comme le nouveau système de chauffage, de ventilation et de climatisation recommandé ci-dessus, les appareils Energy Star sont devenus très populaires ces dernières années, et pour cause. Un nouvel appareil Energy Star consomme généralement beaucoup moins d’électricité et d’eau (selon le type d’appareil) que son prédécesseur historique. Par exemple, l’achat d’un réfrigérateur Energy Star permet généralement d’économiser 15 % d’énergie en plus que le réfrigérateur typique non certifié Energy Star disponible sur le marché. En outre, un lave-linge Energy Star peut généralement laver les vêtements plus efficacement que les anciens modèles, ce qui se traduit par une usure moindre des tissus, un meilleur détachage et des temps de séchage plus courts, tout en économisant jusqu’à 40 % d’énergie.

Coût initial : Dépend du type d’appareil
Le temps de récupérer les dépenses initiales : Varie en fonction du type d’appareil et du modèle

  1. Installer des barrettes d’alimentation intelligentes
    Les blocs multiprises intelligents sont une solution simple et élégante à un problème énergétique majeur. Les vampires énergétiques (appareils qui sont branchés et éteints ou complètement chargés) sont généralement responsables d’environ 20 % de toute l’énergie gaspillée chaque année . Les blocs multiprises intelligents détectent la demande d’énergie et coupent l’alimentation des appareils complètement chargés ou inutilisés, et peuvent presque éliminer la consommation d’énergie des vampires.

Coût initial : Environ 30 euros chacun
Le temps de récupérer les dépenses initiales : Environ 8 mois


Le mot de la fin
Il existe plusieurs moyens de réduire à la fois votre empreinte carbone et vos coûts énergétiques annuels récurrents. Nombre d’entre elles sont des méthodes de faible technicité et de bon sens dont vous avez probablement entendu parler depuis votre enfance, tandis que d’autres sont de haute technologie et coûteuses, mais peuvent permettre de réaliser des économies importantes au fil du temps.

Il est important de prendre conscience, lorsque vous envisagez d’apporter certains des changements évoqués ci-dessus, du temps nécessaire pour justifier les coûts initiaux associés. Bien que bon nombre de ces projets puissent vous faire économiser beaucoup avec le temps, certains d’entre eux sont coûteux et nécessitent des années avant de justifier la dépense initiale. Envisagez d’apporter de petits changements durables avant d’investir massivement dans les économies d’énergie.

Utilisez-vous l’une de ces technologies vertes ? Comment ont-elles amélioré votre vie ou réduit vos dépenses récurrentes ?