in

Fonctionnement d’une grue à tour

Depuis l’invention d’une grue à tour, l’homme a repoussé ses limites en matière de constructions de bâtiments. Toutefois, il n’y a pas que les professionnels du BTP (bâtiments et travaux publics) qui bénéficient de cet outil révolutionnaire, puisque la manutention portuaire en tire aussi profit. Alors, si vous êtes dans ce domaine ou dans un autre secteur d’activité où l’utilisation de cet équipement est requise, consultez ce qui suit pour en savoir plus sur son fonctionnement.

Comment fonctionne une grue à tour ?

La grue à tour est un appareil destiné à lever et à déplacer de lourdes charges sur les chantiers de construction et les ports. Elle se présente généralement sous une structure en treillis comme les grues à tour de SNM à l’exception de quelques petits modèles. Cette structure s’immobilise donc au sol avec l’aide des supports appelés lestages qui ont pour rôle de maintenir l’appareil en équilibre.

Ensuite, à quelques mètres, vous trouverez un mât entièrement en acier qui joue une double fonction. Il s’agit de renforcer l’équilibre de l’appareil et de supporter le poids de la structure horizontale. Quant au système de levage des charges et marchandises, celui-ci fonctionne avec l’aide du chariot auquel se suspend le crochet.

Alors, compte tenu de la sensibilité de ce matériel de travail, il faut en faire usage avec tact. Dans ce registre, vous pouvez compter sur le professionnalisme de SNM. Cette société met à votre disposition des grues mobiles neuves et d’occasion avec de nombreuses options alléchantes.

Lire aussi:  Travaux toiture : Comment trouver le couvreur proposant le bon prix 

Pourquoi utiliser une grue à tour ?

Si les professionnels optent pour la grue à tour sur les différents chantiers, c’est d’abord pour l’aspect sécurité. En réalité, c’est un outil qui rassure les différents profils devant intervenir sur un projet colossal. Il réduit d’ailleurs les risques lors du déplacement des matériaux de construction.

De même, les paramètres de l’efficacité et de la rapidité sont aussi pris en compte. S’il faut déplacer du ciment, du béton ou des vitres dans un bâtiment à plusieurs niveaux, la grue à tour semble la solution adéquate. C’est une bonne raison pour supprimer les coûts de transport faramineux de ces différents matériaux et matériels.

En plus, avec un tel équipement, c’est désormais possible de relever les défis les plus grands. Avez-vous appris que la pointe du bâtiment le plus haut du monde actuellement en construction est déposée par une grue à tour ? Avec cette structure, plus rien ne paraît trop lourd ou trop haut.

Quels sont les différents types de grues à tour ?

Pour comprendre le fonctionnement d’une grue à tour, il serait bien de cerner quelque peu les différents modèles disponibles. En effet, il existe deux grandes familles de cet outil : la catégorie à montage par éléments et celle à montage automatisé.

Encore appelée GME, la première famille de grue à tour se dote d’une flèche et d’une contre-flèche. Elle se décline selon les variétés comme :

  • la grue à tirant ;
  • la grue sans tirant ;
  • et la grue à flèche relevable.

En revanche, la deuxième catégorie connue sous le sigle GMA compte les modèles comme les grues à montage rapide. Celles-ci peuvent être de faible ou de grande capacité. Quand le potentiel est plus grand, cela sous-entend qu’il y a possibilité de rajouter des mâts pour augmenter la hauteur de la flèche.

Lire aussi:  Les différentes fixations dans la construction

Written by Lucas PASSEL

Rédacteur - Bricoleur, je vous emmène dans mon univers peinture, bricolage et jardinage