in

Bassins extérieurs : 3 solutions d’étanchéité

Bassin aquatique creusé, bassin de jardin hors-sol, bassin d’ornement, bassin à poisson, mini-bassin extérieur, bassin contemporain, lagune d’assainissement, bassin de stockage d’eau, bassin d’irrigation, réserve incendie, fontaine… Les bassins extérieurs quels qu’ils soient doivent faire l’objet d’une étanchéification spécifique pour être fonctionnels et être à l’abri d’éventuels risques de pertes d’eau par infiltration. Cela peut se faire grâce notamment aux 3 solutions d’étanchéité que l’on abordera en détail au cours de cet article.

L’étanchéification par géomembrane des bassins extérieurs

La géomembrane est une solution d’étanchéité artificielle composée de membranes bitumineuses épaisses et d’une membrane de synthèse, comme le détaille sofareb.com, un spécialiste de la protection en tissus techniques. Cette solution est constituée d’élastomères ainsi que de thermoplastiques (PVC, PP, PE-LD, PE-HD, VF…) en bandes enroulées et raccordées par collage ou par soudage.

À la fois continue, souple et étanche aux liquides, la géomembrane présente un avantage certain en matière et pérennité. Elle résiste de plus aux intempéries, aux variations de température, à la pluie acide et aux UV et s’impose par conséquent comme une solution de dispositif d’étanchéité durable dans le temps. Sa grande élasticité la rend de fait très malléable.

Elle est plébiscitée dans différents domaines, dont l’agriculture, l’industrie, le bâtiment, le génie civil, l’environnement… Elle peut également trouver sa place chez les particuliers, notamment comme dispositif d’étanchéification des bassins de jardin et d’agrément. Dans tous les cas, la géomembrane constitue une véritable alternative au béton. Elle peut être agrémentée de végétations adaptées, ou encore d’un dispositif de traitement des eaux stagnantes.

Lire aussi:  Quel portail pour une maison moderne

Sa mise en œuvre se révèle relativement aisée et peu coûteuse. Elle peut d’ailleurs garantir l’étanchéité des grandes surfaces. Son autre atout majeur tient au fait que cette solution ne libère aucune matière toxique et s’inscrit dans une logique d’économie circulaire. Effectivement, elle peut être recyclée une fois arrivée en fin de vie.

La géomembrane est surtout utilisée pour étancher :

  • les bassins d’eau,
  • les bassins de rétention anti-pollutions,
  • les bassins routiers,
  • les bassins viticoles,
  • les bassins de régulation,
  • les retenues collinaires,
  • les fosses à lisier,
  • les bassins incendie,
  • les bassins d’agrément,
  • les bassins d’irrigation,
  • les fosses agricoles.

Avant la mise en place d’un dispositif d’étanchéité par géomembrane, il faut bien s’assurer de son épaisseur ainsi que de son matériau. Ce choix dépend d’un certain nombre de critères, à savoir la vocation du bassin, la nature du support (terrain argileux, béton hydraulique, enrobé bitumineux…) et le genre de produit à stocker.

On a généralement le choix entre différents types de géomembrane : bitumineuse, PP, PVC, PEHD ou EPDM. Ces différents modèles sont conçus pour s’accommoder aux contraintes des bassins extérieurs. Quelle que soit la géomembrane que l’on choisira, on doit s’assurer qu’elle soit conforme à la norme NF P 84500. Quoi qu’il en soit, l’installation d’une géomembrane doit idéalement être réalisée par des entreprises de travaux publics ou autres spécialistes.

Bâche EPDM : une des solutions les plus plébiscitées pour étancher les bassins extérieurs

Utilisée à son origine dans la fabrication d’équipements automobiles, la bâche EPDM (Éthylène, Propylène, Diène Monomère) s’est rapidement démocratisée dans le domaine de la construction. Et cela se justifie par les différents avantages qu’il offre à ses utilisateurs.

Ce genre de dispositif est surtout réputé comme étant la solution d’étanchéité par excellence pour les toitures-terrasses (plates ou légèrement inclinées) et les bassins extérieurs. Cela est dû en effet à sa grande élasticité (pouvant aller jusqu’à 400 %) et à son étanchéité à différents types de liquides. La bâche EPDM ne craint par ailleurs ni le soleil ni le froid et résiste également bien aux différentes intempéries ainsi qu’à l’oxydation. Elle a aussi l’avantage de pouvoir conserver toutes ses propriétés entre -40 °C jusqu’à +120 °C. Cette bâche d’étanchéité se révèle de surcroît très malléable tout en étant difficilement inflammable et altérable. Il est donc normal que sa durée de vie puisse aller jusqu’à 50 ans.

Lire aussi:  Comment sublimer son jardin avec des galets ?

À l’instar de la géomembrane, elle est chimiquement stable et est recyclable à l’infini. La bâche EPDM est également facile à mettre en place du fait de son excellente élasticité. Elle s’adapte parfaitement à toutes les dimensions, à différentes matières (dont le béton, le métal, le bois…), aux mouvements des supports, aux rétractions et aux dilatations. Elle épouse sans difficulté les irrégularités, ce qui lui permet d’étancher différents types de bassins, allant des bassins de jardin aux bassins agricoles.

bassin

Lors de son installation, la pose de joints n’est pas nécessaire, ce qui élimine les risques d’infiltration. Le dispositif peut même être découpé sur mesure afin de s’adapter au bassin à étancher. Sa surface peut aller jusqu’à 900 m² et sa largeur jusqu’à 15 m.

En bref, c’est une solution qui offre une garantie de longévité, de qualité, d’éco-responsabilité, d’esthétisme et de polyvalence. Mais en dépit de tous ses avantages, cette bâche est relativement lourde et onéreuse. Elle est en plus sensible à certains produits chimiques, à l’essence et à l’huile.

L’épaisseur d’une bâche EPDM doit être importante si l’on souhaite l’utiliser pour étancher une réserve d’eau, une lagune d’assainissement, une fosse agricole… En deçà de 1 mm, elle s’adapte très bien aux bassins de jardin et aux bassins d’agrément.

La bâche PVC : une solution d’étanchéité affichant un excellent rapport qualité-prix

Tout comme la géomembrane et la bâche EPDM, la bâche PVC permet d’étancher efficacement les bassins extérieurs, à cela près qu’elle s’avère financièrement plus intéressante. C’est sans doute l’une des solutions d’étanchéité les moins chères du marché. La bâche PVC est également très souple, malléable, facile à mettre en œuvre, polyvalente et résistante aux intempéries. Lors de sa pose, chaque lé se soude ou se colle aux autres en toute simplicité. Ses finitions sont naturelles. Il est même possible de la recouvrir de galets, de petits rochers ou de plantes.

Lire aussi:  5 bonnes raisons d’opter pour un carport pour abriter sa voiture

Pour ce qui est de sa durée de vie, celle-ci peut atteindre 15 ans, ce qui n’est cependant pas comparable à celle de son homologue EPDM qui peut aller jusqu’à 50 ans.

Bien qu’étant efficace, la bâche PVC s’avère sensible aux variations de température. Elle a tendance à craqueler lors des grands froids et à ramollir en cas de forte chaleur. Les rayons UV peuvent en plus la dénaturer lentement. Par contre, elle est tout à fait réparable. Ce dispositif est en outre non recyclable et sa maniabilité s’avère délicate pour les petits bassins. Si l’on souhaite bénéficier d’une bâche PVC plus fiable et pouvant durer dans le temps, alors il est conseillé de choisir un modèle bien épais.

Written by Lucas PASSEL

Rédacteur - Bricoleur, je vous emmène dans mon univers peinture, bricolage et jardinage